-

Le 35 « fait ville » avec la capitale

Une troisième vie pour le 35, au service des Parisiens

 

UN IMMEUBLE RÉSOLUMENT FIDÈLE À TOUS LES VISAGES DE PARIS : CONNECTÉ AU QUARTIER ET INCLUSIF

Le bâtiment datant de la fin du XIXe siècle a connu divers usages au cours des décennies : d’abord un couvent, il a ensuite abrité la Direction générale de la Gendarmerie Nationale, entre 1969 et 2012.

Vendu par l’Etat en 2013, il est décidé de le transformer en logements, lui offrant ainsi une nouvelle vie.

Pour répondre aux besoins de logements de tous les Parisiens, la programmation combine mixité sociale et mixité fonctionnelle : 54 logements sociaux familiaux, 58 logements étudiants, 49 logements en locatif libre, 38 logements en accession à la propriété,
une crèche et une halte-garderie. La part des logements sociaux, étudiants et familiaux, représente donc 50% du programme.

LA FAÇADISATION, UNE ÉVIDENCE ARCHITECTURALE

Construit en 1896, le bâtiment est une référence architecturale : ses façades harmonieuses sont clairement définies par l’ordonnancement de la brique, de la pierre et des modénatures. L’ajout en partie haute de loggias et de chiens assis apporte une touche de modernité.

C’est donc un parti pris singulier et inattendu qui s’est imposé, porté par l’architecte Louis Paillard : conserver la totalité des façades, permettant ainsi à la fois de réaliser des appartements très atypiques derrière les ouvertures existantes mais aussi de transformer ces ouvertures pour amener davantage de vie dans les différents bâtiments.

download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?