-

NEXITY SIGNE UN PARTENARIAT AVEC HUMANITÉ & BIODIVERSITÉ POUR AVANCER VERS L’OBJECTIF ZÉRO ARTIFICIALISATION NETTE

Bernard Chevassus-au-Louis, président d’Humanité et Biodiversité et Jean-Philippe Ruggieri, Directeur général de Nexity, ont signé ce lundi 16 décembre, un partenariat en faveur de la protection de la biodiversité participant à l’objectif 2050 « zéro artificialisation nette ». Un engagement qui amènera notamment Nexity à lancer un audit sur sa propre empreinte sur l’artificialisation des sols, puis à travailler à un plan d’action pour limiter son impact futur dans ce domaine.

En juillet 2018, le Ministère de la Transition écologique et solidaire a présenté son Plan biodiversité comportant 90 actions parmi lesquelles figure l’objectif « zéro artificialisation nette » pour préserver les sols naturels. Cet objectif est annoncé sans échéancier ni objectifs chiffrés à court-moyen terme. D’ici 2050, la Commission européenne a pour objectif d’arrêter « toute augmentation nette de la surface de terre occupée ».

Conscient de son rôle dans l’artificialisation des sols, Nexity souhaite s’engager aujourd’hui dans cet objectif zéro artificialisation nette. Pour cela, Nexity va travailler avec l’association Humanité & Biodiversité pour réduire l’impact de ses activités sur l’artificialisation des sols. Par ailleurs, le Groupe soutiendra l’association dans ses actions de sensibilisation de l’opinion publique sur les enjeux de la protection de la biodiversité et de la lutte contre l’artificialisation.

 « Les acteurs de l’immobilier - aménageurs et promoteurs notamment - portent aussi une responsabilité dans la limitation de l’étalement urbain, levier important dans la lutte contre l’artificialisation des sols. C’est pourquoi Nexity a décidé d’agir directement, au cœur de notre métier, avec un partenariat historique avec un acteur moteur dans la protection de la biodiversité, Humanité et Biodiversité. Cet engagement est le point départ d’un plan d’action ambitieux, incontournable de notre conception de la ville de demain », annonce Jean-Philippe Ruggieri, Directeur général de Nexity.

« Notre association Humanité et Biodiversité travaille depuis plusieurs années sur cet objectif de réduire l’artificialisation des sols, ce phénomène ayant été reconnu récemment comme l’une des causes majeures d’érosion de la biodiversité. Ce partenariat avec Nexity est pour nous une excellente opportunité de l’accompagner pour réduire son impact sur les sols mais aussi de nous confronter aux difficultés que présente pour un acteur économique l’objectif de « Zéro artificialisation nette ». Nous nous sommes fixé le défi mutuel de définir un plan d’actions « zéro artificialisation nette » pour le groupe et de co-construire un processus et une gouvernance internes en vue d’assurer la mise en œuvre de ce plan d’actions et son suivi. C’est très motivant et très enthousiasmant même si nous avons conscience que c’est un chantier qui prendra du temps. » ajoute Bernard Chevassus-au-Louis, Président d’Humanité et Biodiversité.

 

Les élus et les collectivités se sont emparées du sujet

Un objectif commun qui est partagé par les collectivités, conscientes de cet enjeu incontournable au regard de l’environnement et porté par le gouvernement. En témoigne le sondage mené par IPSOS pour Nexity en septembre 2019, qui dévoile que 84% des collectivités interrogées vont prendre des mesures pour limiter l’artificialisation des sols et l’étalement urbain[1]. « Alors que vient de s’achever la COP 25, face au changement climatique et ses conséquences catastrophiques, et de plus en visibles (en témoignent les récents « épisodes méditerranéens »), la prise de conscience commence à atteindre ceux qui doivent faire face au pragmatisme de terrain et qui sont confrontés, tous les jours, aux besoins de logement, de développement en attractivité, d’infrastructures. Il faut penser la ville autrement. », commente Jean-Philippe Ruggieri.

 

Ce partenariat va permettre au Groupe de bénéficier de l’expertise de l’association afin d’avancer vers l’objectif 2050 de zéro artificialisation nette en plusieurs étapes :

Un groupe de travail s’est d’ores-et-déjà constitué et réuni en octobre 2019 afin de définir une méthode et des outils pour limiter l’impact de l’activité de Nexity sur l’artificialisation des sols. Parmi les principaux outils, un audit sur l’activité du Groupe et son impact sur l’artificialisation des sols sera rendu en février 2020. Les résultats de cette étude permettront d’orienter et de stabiliser une feuille de route du plan d’action de Nexity pour avancer vers l’objectif zéro artificialisation nette. Le Groupe dévoilera ce plan d’action en mi-2020.

Nexity appuiera également les actions de sensibilisation menées par Humanité et Biodiversité auprès de l’opinion publique, et mènera des actions de sensibilisation auprès de ses collaborateurs notamment via des formations internes. Le Groupe pourra également intégrer Humanité et Biodiversité dans la conception de ses opérations d’aménagement, et notamment via la mise en œuvre de la démarche « Oasis Nature[2] ».

 

 

 

Footnotes

 

  1. ^ [1] Sondage IPSOS pour Nexity. Phase quantitative : 201 collectivités (communes et EPCI) de plus de 10 000 habitants interrogés par téléphone du 29 août au 12 septembre 2019, selon la méthode des quotas sur des critères de région et de taille d’agglomération. Phase qualitative : 9 entretiens d’1h réalisés par téléphone entre le 10 et le 24 septembre 2019, auprès d’élus ou des responsables des services d’urbanisme dans des collectivités de plus de 10 000 habitants.
  2. ^ [2] La charte Oasis nature consiste en un engagement volontaire d’une entreprise ou d’un particulier pour le respect de bonnes pratiques et de gestion de son terrain, favorables à l’accueil et à l’épanouissement de la faune et de la flore sauvage. Cette charge n’est ni un document juridique, ni une liste d’exigences.
download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?